Les sacrements

DES RITES POUR HUMANISER ET DIVINISER LA VIE


 

Les sacrements

 
 

Les sacrements sont toujours là pour donner la vie en abondance, à savoir la vie même de Dieu, puisqu’ils sont les actes sauveurs du Christ que le Christ refait aujourd’hui à travers son Église. Donc à travers telle réalité humaine, l’Église veut faire signe du salut en Jésus Christ (à travers le partage du pain à Emmaüs, c’est le même cri qui retentit : « c’est le Seigneur », reconnaissance de Jésus-Christ présent et agissant pour le salut des hommes en son Église).

En ce sens, l’eucharistie est au centre, puisqu’elle est le repas exprimant un merveilleux échange entre Dieu et l’homme (échange symbolique), permettant à l’homme de vivre de la vie divine. Faire mémoire de cet échange, c’est actualiser le don de Dieu aux hommes en Jésus mort et ressuscité. Un don rendu toujours présent par la puissance de l’Esprit. En ce sens, le sacrement est signe efficace, « mémorial réactualisant les mystères mêmes de la vie du Christ, et au centre le mystère du don de sa vie » (cf G. Fourez, « Les sept sacrements », Centurion, p. 48).

Le Christ donne sa vie, guérit, pardonne, partage : à travers ces mêmes réalités, l’Église annonce la Bonne Nouvelle qu’aujourd’hui encore, le Christ donne sa vie, guérit, pardonne, partage.

Le sacrement est Bonne Nouvelle.

 

 






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP